Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
TONGS AUTOUR DU MONDE

TONGS AUTOUR DU MONDE

Menu
MOOREA janvier 2017 : entre orages et vents violents, nos photos inédites de voyage en Polynésie, sans la palette des bleus

MOOREA janvier 2017 : entre orages et vents violents, nos photos inédites de voyage en Polynésie, sans la palette des bleus

MOOREA janvier 2017 : entre orages et vents violents, nos photos inédites de voyage en Polynésie, sans la palette des bleus
le mauvais temps, 5 jours sans sortir
le mauvais temps, 5 jours sans sortir
le mauvais temps, 5 jours sans sortir
le mauvais temps, 5 jours sans sortir
le mauvais temps, 5 jours sans sortir
le mauvais temps, 5 jours sans sortir
le mauvais temps, 5 jours sans sortir
le mauvais temps, 5 jours sans sortir

le mauvais temps, 5 jours sans sortir

Nous avons pris le ferry depuis Tahiti et après 45 mn de traversée orageuse, nous découvrons l'unique pension de famille qui propose un hébergement  en dortoir pour clientèle Backpackers et voyageurs Tour du Monde, à Moorea, l'île soeur de Tahiti. 

L'expérience en NZ avait été si concluante que nous pensions trouver des conditions similaires.

La chambre a 300 €/nuit au Hilton, Sofitel ou Intercontinental c'est pas possible ! On préfère s'offrir des activités et des découvertes.

Nous nous installons (voir les photos) et décidons de rester puisque nous avions payé les 2 semaines. Heureusement, on a rencontré un jeune couple de Polonais, un jeune de la Réunion qui partagent le dortoir et comme d'habitude, la solidarité s'installe dans de telles situations. Mais là, on a eu des mauvaises surprises : pas de fenêtres mais des planches pour fermer les ouvertures, pas de moustiquaires, (on s'est fait littéralement dévoré par les moustiques malgré les lotions, les tortillons anti-moustiques, des conditions précaires, etc ... mais on s'en accommode avec philosophie et patience, on en a vu d'autres depuis 6 mois sur la route !! 

Mais j'ai eu une grosse pharyngite, obligée de consulter le médecin et de prendre des antibiotiques. Avec ces conditions catastrophique de météo, on avoue vraiment avoir le moral en bas et l'envie d'être ailleurs. C'est fou d'être là où on avait hâte d'arriver,en plein Pacifique, loin de tout, le point d'orgue du voyage et de ne pas pouvoir en profiter ! Vraiment pas de chance. 

NOS PHOTOS :

Voici dans le lien Dropbox  (pas assez de débit dans notre connexion internet  pour les mettre dans le blog en direct) les photos de nos débuts pénibles, des déboires d'hébergement puis ... dès qu'on a pu mettre le nez dehors au bout de 5 jours de violentes pluies et vents forts en alerte orange, nous avons eu enfin  la liberté de sortir pour faire le tour de l'ile (65 km) en scooter  et voici ce qu'on a vu : 

  • les dauphins à l'entraînement au DOLPHIN CENTER à l'Hotel Intercontinental
  • la clinique des tortues entourée par des bungalows dans un décor aux belles couleurs
  • le TIKI VILLAGE qui retrace les traditions polynésiennes mais qui n'a plus que quelques touristes (pas vu les danseuses, le TIKI VILLAGE est en déclin, les spectacles n'ont lieu qu'un soir par semaine, rien à midi, pas d'ateliers, faute de clients ! Le centre a été repris depuis 3 ans par un nouveau gestionnaire mais il ne se sort pas de la crise). Plus de pirogues pour chercher les touristes, plus de mariages etc ... malgré ce qui est écrit sur le site Internet (encore une fois, ne pas se fier à ce qui est noté, il faut se rendre sur place pour vérifier !!)
  • durant une courte éclaircie, le lagon turquoise avec les petits requins à pointes noires et des raies qui viennent au bord
  • mangé le poisson cru mariné dans un restaurant polynésien très sympa au bord du lagon
  • le four traditionnel tahitien (trou dans le sol pour faire cuire à l'étouffée dans les cendres les plats enveloppés dans les feuilles de palmier
  • les montagnes de loin dans un ciel chargé de nuages et de vents forts
  • les bungalows sur l'océan du Sofitel, vu d'en haut
  • les bornes kilométriques en forme de coeur qui représente l'ile de Moorea
  • le show des danseurs polynésiens à l'Hôtel Hilton, le temps d'une soirée (voir la vidéo)
  • les plantations d'ananas (la récolte a déjà eu lieu) en montant par la route du belvédère dans la vallée luxuriante et sauvage entre les 2 baies de Cook et  de Opunohu (pas pu voir le panorama qui doit être magnifique)

Nous sommes contents d'avoir pu prendre le scooter avec nos coupe-vent imperméables et nous espérons que vous aimerez nos photos contrastées qui changent des "photos cartes postales" souvent retouchées des catalogues de vacances de rêve car pour l'instant le rêve s'est transformé en cauchemar.

 

l'épisode à la pension Motu Iti que l'on ne vous recommande surtout pas !!
l'épisode à la pension Motu Iti que l'on ne vous recommande surtout pas !!
l'épisode à la pension Motu Iti que l'on ne vous recommande surtout pas !!
l'épisode à la pension Motu Iti que l'on ne vous recommande surtout pas !!
l'épisode à la pension Motu Iti que l'on ne vous recommande surtout pas !!
l'épisode à la pension Motu Iti que l'on ne vous recommande surtout pas !!
l'épisode à la pension Motu Iti que l'on ne vous recommande surtout pas !!
l'épisode à la pension Motu Iti que l'on ne vous recommande surtout pas !!
l'épisode à la pension Motu Iti que l'on ne vous recommande surtout pas !!

l'épisode à la pension Motu Iti que l'on ne vous recommande surtout pas !!

1ère sortie à l'Intercontinental, au Tiki village et restaurant avec four tahitien sur la côte ouest
1ère sortie à l'Intercontinental, au Tiki village et restaurant avec four tahitien sur la côte ouest
1ère sortie à l'Intercontinental, au Tiki village et restaurant avec four tahitien sur la côte ouest
1ère sortie à l'Intercontinental, au Tiki village et restaurant avec four tahitien sur la côte ouest
1ère sortie à l'Intercontinental, au Tiki village et restaurant avec four tahitien sur la côte ouest
1ère sortie à l'Intercontinental, au Tiki village et restaurant avec four tahitien sur la côte ouest
1ère sortie à l'Intercontinental, au Tiki village et restaurant avec four tahitien sur la côte ouest
1ère sortie à l'Intercontinental, au Tiki village et restaurant avec four tahitien sur la côte ouest
1ère sortie à l'Intercontinental, au Tiki village et restaurant avec four tahitien sur la côte ouest
1ère sortie à l'Intercontinental, au Tiki village et restaurant avec four tahitien sur la côte ouest
1ère sortie à l'Intercontinental, au Tiki village et restaurant avec four tahitien sur la côte ouest
1ère sortie à l'Intercontinental, au Tiki village et restaurant avec four tahitien sur la côte ouest
1ère sortie à l'Intercontinental, au Tiki village et restaurant avec four tahitien sur la côte ouest
1ère sortie à l'Intercontinental, au Tiki village et restaurant avec four tahitien sur la côte ouest
1ère sortie à l'Intercontinental, au Tiki village et restaurant avec four tahitien sur la côte ouest
1ère sortie à l'Intercontinental, au Tiki village et restaurant avec four tahitien sur la côte ouest
1ère sortie à l'Intercontinental, au Tiki village et restaurant avec four tahitien sur la côte ouest
1ère sortie à l'Intercontinental, au Tiki village et restaurant avec four tahitien sur la côte ouest
1ère sortie à l'Intercontinental, au Tiki village et restaurant avec four tahitien sur la côte ouest

1ère sortie à l'Intercontinental, au Tiki village et restaurant avec four tahitien sur la côte ouest

BILAN APRES UNE SEMAINE A MOOREA :

La réalité c'est que depuis 2 mois il pleut beaucoup, c'est la saison humide  (on a vu des inondations et on a une pensée pour tous les sinistrés sur Tahiti et ici), c'est aussi vrai que les Tahitiens sont très gentils mais que le tourisme est en chute libre depuis 10 ans (dixit des polynésiennes qui travaillent au Tiki Village et les locaux ailleurs avec lesquels nous avons parlé, ils nous ont tous dit que Moorea était devenue "île morte" , les magasins et les pensions ferment, les bateaux de croisière américains se raréfient ...

La destination est boudée par les touristes, elle n'attire plus comme par le passé, c'est triste de voir comment cela a évolué . On a lu plusieurs études touristiques sérieuses qui décrivent ce phénomène. 

JF, qui était venu il y a 10 ans à la même saison, n'a pas reconnu cette île qui a mal vieillie,  très déçu de ne pas retrouver l'ambiance des colliers de fleurs et coquillages, la sérénité et la folie touristique de l'époque. Il en avait un super souvenir et la magie n'a pas opéré cette fois-ci. 

Peut-être que des investisseurs chinois reprendront les rennes (comme dans beaucoup de pays) on a  déjà constaté la présence de plusieurs restaurants "spécialités chinoises" ... Dommage ! 

LA SUITE DU VOYAGE : Pas d'extension sur les archipels ! 

Nous avions pris une option pour passer 3 semaines sur les archipels îles de la Société et les Tuamotu mais, compte-tenu de tout ce contexte, nous avons préféré annuler.

De toute façon tous les vols sont annulés jusqu'à nouvel ordre et au moins pour 3 jours.

Heureusement, nous avons connu les îles du Pacifique Sud (Océanie) en séjournant 1 mois 1/2 aux FIJI et nous en gardons un très bon souvenir, j'avais passé mon niveau "Advanced" de plongée et vécu de super moments là-bas.

LA PLONGÉE :

Mon regret de plongeuse sera de ne pas avoir expérimenté avec excitation les passes mythiques de l'atoll de RANGIROA et celui de FAKARAVA, réputés pour la richesse de leur faune sous-marine  mais d'ici notre départ j'espère pouvoir plonger à Moorea et voir de belles choses si les conditions le permettent. (Trop de houle et vent actuellement).

A suivre pour la plongée, croisons les doigts !